Si vous farfouillez les informations concernant le Maine Coon, vous constaterez que plusieurs théories sur son origine circulent. Son origine n’est pas totalement déterminée pour trouver un commencement à cette race au gros gabarit.
Une des hypothèses que nous aimons bien et celle où le Maine Coon serait venu à bord de drakkars Vikings et qu’ils seraient les fiers descendants du chat sauvage des forêts norvégiennes.
Ils auraient la stature et la prestance d’être des chats de ces grands navigateurs qu’était les Vikings.

Ce qui demeure intéressant dans tous ces hypothèses historiques, c’est que le Maine Coon serait une des plus vielles races de chats naturels Nord-Américains. C’est-à-dire que ce serait une race apparue sans l’aide directe de l’humain.



Cependant, la légende la plus populaire et qui au premier abord semble très surprenante et amusante, c’est celle provenant des nos amis américains de l’état du Maine qui croyaient alors assister au croisement entre un raton-laveur et un chat, d’où la présence du mot du Coon (raton laveur en anglais) dans Maine Coon. Bien sûr ce type de fantaisie d’hybridation est génétiquement impossible dans le règne animal. Ce sont des espèces totalement différentes sur plusieurs aspects.

Ce qui est certain, c’est que cette race a été découverte dans le Maine aux États-Unis il y a de cela plusieurs siècles et que depuis ce temps, ce grand félin parcourt le monde dans le but de s’y établir et de prospérer aux seins des familles humaines.